Passer au contenu principal
Accueil
Présentation
ADAM NEWS
Publications
Activités
Expositions
Rechercher

Accueil


Présentation
Promouvoir la recherche anthropologique dans le monde méditerranéen, favoriser les échanges entre les différentes traditions anthropologiques, encourager la circulation des informations et des connaissances...

La création d’un réseau regroupant les anthropologues qui ont pour centre d’intérêt la Méditerranée est née à l’issue du Colloque International sur " L’anthropologie et la Méditerranée : unité, diversité, perspectives " (voir la publication), organisé par l’Institut d’Ethnologie Méditerranéenne et Comparative à Aix-en-Provence, du 14 au 17 mai 1997. Les interventions présentées à ce colloque par une cinquantaine de spécialistes ont dressé un état des lieux des études anthropologiques ayant pour cadre le bassin méditerranéen. L’architecture du colloque visait à parcourir les phases d’une tradition de recherche qui a désormais un demi siècle de vie, en explorant les origines du projet, les thèmes fédérateurs, ainsi que les apports de traditions intellectuelles nationales qui sont longtemps restées en marge du courant dominant. Cette réflexion a été prolongée par une table ronde à Tunis, le 18 avril 1998, organisée conjointement par l’Institut d’Ethnologie Méditerranéenne et Comparative (Aix-en-Provence) et l’Institut de Recherche sur le Maghreb Contemporain (Tunis), regroupant une quinzaine de chercheurs maghrébins et européens.

Les rencontres ont montré l’extrême richesse de ce champ d’études. La Méditerranée se caractérise comme un espace de comparaison offrant par ses singularités historiques et géographiques des situations proches et distinctes tout à la fois pour permettre des confrontations fécondes sur une pluralité de thèmes. Le bassin méditerranéen constitue ainsi un terrain privilégié à l’exercice d’un comparatisme à bonne distance, dans un espace où chacun se définit dans un jeu de miroirs (de traditions, de comportements, de conviction religieuse) avec son voisin. D’autre part, les rencontres d’Aix-en-Provence et de Tunis ont aussi révélé une série d’obstacles qui gènent le développement de ce domaine de recherche. Il s’agit surtout de problèmes de communication : le caractère composite des intérêts thématiques, la diversité des traditions intellectuelles, les divisions linguistiques et la dispersion des lieux de publication rendent souvent limités et intermittents les échanges. Pour poursuivre le dialogue entamé à Aix et à Tunis il a donc été décidé la création, en mai 1998, d’une Association d’Anthropologie Méditerranéenne (ADAM), dont les buts sont fixés par l’art. 2 de ses statuts :

" promouvoir la recherche anthropologique dans le monde méditerranéen, favoriser les échanges entre les différentes traditions anthropologiques, encourager la circulation des informations et des connaissances, surmonter les barrières linguistiques et épistémologiques, développer une démarche comparative raisonnée qui conçoit la Méditerranée comme un laboratoire et un espace d’étude des similarités et des différences ". 

Les moyens envisagés pour réaliser ces objectifs sont :

la publication d’une lettre d’information, la création d’un site Internet avec la mise à jour d’un répertoire des anthropologues travaillant autour de la Méditerranée et l’élaboration de bibliographies thématiques ;

la conduite de programmes mixtes de recherche ;

la circulation des étudiants, des enseignants et des chercheurs ;

l’organisation de séminaires, d’ateliers de travail et de colloques réunissant des chercheurs venant d’horizons divers ;

l’organisation d’expositions, de rencontres du cinéma ethnographique et de cycles de formation (université d’été)  

Statuts

Article 1

Il est fondé entre les adhérents aux présents statuts une association régie par la loi du 1er juillet 1901 et le décret du 16 août 1901, ayant pour titre : Association d’Anthropologie Méditerranéenne (ADAM).

Article 2

Cette association a pour but de promouvoir la recherche anthropologique dans le monde méditerranéen, favoriser les échanges entre les différentes traditions anthropologiques, encourager la circulation des informations et des connaissances, surmonter les barrières linguistiques et épistémologiques, développer une démarche comparative raisonnée qui conçoit la Méditerranée comme un laboratoire et un espace d’étude des similarités et des différences.

Article 3

Le siège social est fixé à l’Institut d’Ethnologie Méditerranéenne et Comparative, Maison Méditerranéenne des Sciences de l’Homme, 5 rue du Château de l’Horloge, B.P. 647 - 13094 Aix-en-Provence Cedex 2.

Article 4

L’association se compose de membres adhérents, de membres d’honneur et de membres associés.

Sont membres adhérents les personnes physiques qui auront pris l’engagement de verser une cotisation annuelle.

Sont membres d’honneur les personnes physiques à qui a été décerné ce titre par le conseil d’administration. Les membres d’honneur sont dispensés de cotisations, mais ils ont le droit de faire partie de l’Assemblée générale avec voix délibérative.

Les membres associés sont tenus au courant des activités de l’association, auxquelles ils peuvent être invités à participer.

Article 5

Pour faire partie de l’association, il faut être agréé par le bureau, qui statue lors de ses réunions sur les demandes d’admission présentées.

Article 6

La qualité de membre se perd par :

- la démission- le décès - la radiation prononcée par le conseil d’administration pour motif grave.

Article 7

L’association est dirigée par un conseil élu au scrutin secret pour trois ans par l’assemblée générale.

Article 8

Le conseil choisit parmi les membres un bureau composé d’un président, d’un vice-président, d’un secrétaire général, d’un trésorier.

Les membres du bureau sont élus pour trois ans.

Article 9

Le conseil se réunit une fois au moins tous les six mois, chaque fois qu’il est convoqué par son président ou sur la demande du tiers de ses membres.

Article 10

L’assemblée générale de l’association comprend tous les membres adhérents et d’honneur. Elle se réunit une fois tous les ans et chaque fois qu’elle est convoquée par le conseil ou sur demande du tiers au moins de ses membres. Son ordre du jour est réglé par le président et approuvé par le conseil. Chacun des membres peut se faire représenter par un autre membre de l’association.

L’assemblée générale entend le rapport sur la gestion du conseil et sur la situation financière et morale de l’association. Elle approuve les comptes de l’exercice clos, vote le budget de l’exercice suivant, délibère sur les questions mises à l’ordre du jour et pourvoit, s’il y a lieu, au renouvellement des membres du conseil.

Article 11

Un règlement intérieur peut être établi par le conseil et approuvé par l’assemblée générale. Ce règlement éventuel est destiné à fixer les divers points non prévus par les statuts, notamment ceux qui ont trait à l’administration interne de l’association.

Article 12

Les ressources de l’association comprennent :

- le montant des cotisations
- les subventions de l’Etat et d’autres organismes publics ou privés

Article 13

En cas de dissolution, prononcée par les deux tiers au moins des membres présents à l’assemblée générale, un ou plusieurs liquidateurs sont nommés par celle-ci et l’actif, s’il y a lieu, est dévolu conformément à l’article 9 de la loi du 1er juillet 1901 et au décret du 16 août 1901.

Membres du bureau

  • Dionigi Albera, président, Chercheur CNRS
  • Abderrahmane Moussaoui  vice-président, Maître de conférences à l’université de Provence
  • Martine Boiteux, vice-présidente, Professeur à l’EHESS (Paris) 
  • Mohamed Tozy, secrétaire général, Professeur à l’université de Casablanca
  • Jean-François Robert, trésorier, Chargé de cours (Université de Provence) et professeur de lycée
  • Lisa Anteby, secrétaire adjoint, Chercheur CNRS
  • Thomas Hauschild,  trésorier adjoint, Professeur de l`ethnologie à l`Université Eberhard Karl à Tuebingen (Allemagne)

Membres du conseil d'administration

  • Dionigi Albera
  •  Mohamed Tozy 
  • Abderrahmane Moussaoui 
  • Mohamed Kerrou 
  • Lisa Anteby 
  • Kenneth Brown 
  • Jasna Capo-Zmegac 
  • Martine Boiteux 
  • Maria-Angels Roque 
  • Guillaume Lebaudy 
  • Jean-François Robert 
  • Valeria Sinicalchi 
  • Christian Bromberger 
  • Maud Nicolas 
  • Thomas Hauschild

Responsables de la communication

  • Abdelmajid Arrif
  • Marie-laure Boursin
  • Manöel Penicaud
© Adam ~ 2009