Passer au contenu principal
Accueil
Présentation
ADAM NEWS
Publications
Activités
Expositions
Rechercher

Exposition : Couleur Belsunce

Accueil > Expositions > Exposition : Couleur Belsunce > Pages > default  

« Exposition : Couleur Belsunce »


Accueil > Expositions > Exposition : Couleur Belsunce

Couleur Belsunce : Photo~Graphiques 

Exposition : Photos & textes Abdelmajid Arrif

réalisée dans le cadre du programme européen Euromed heritage II Med-Voices: Oral History and Cultural Practice in Mediterranean Cities.


  Texte de la photo prise sur le cours Belsunce : "Marseille. Moi je suis né ici, mon père ma mère sont nés là-bas"
" Tiens, vous êtes ? Quoi au juste ? Indigène, natif, aborigène où l’oreille exercée depuis l’Australie entend pousser un arbre, autochtone ? Tiens, vous êtes... et comment cela vous est-il arrivé ? Un beau matin ?
Par temps clair ? Oh ! De naissance diable ! "
Marcel Detienne, Comment être autochtone. Du pur athénien au français raciné, Paris, Ed. Seuil, 2003.


  Voir  

Belsunce, territoire du passage, de la mobilité, de l’immigration ; espace de l’altérité et des différences accumulées au cours de l’histoire méditerranéenne de Marseille. Un territoire de l’entre-deux balisé par des mémoires communes, du nord et du sud de la Méditerranée, vécues sur le registre de la passion, du conflit et du partage.
Les figures immigrées arrimées depuis la fin du 19e siècle jusqu’à nos jours se conjuguent en italien, espagnol, arménien, juif d’Afrique du Nord, africain, Pieds-Noirs, algériens, marocains, tunisiens... Une grammaire de présences cosmopolites qui marque l’identité de cette ville.

 Les compositions visuelles (photographies, vidéos…) tentent de présenter de façon sensible, à travers l’image et le texte, les traces de ces présences, les pratiques de mobilité, de commerce, de l’espace public, le rapport au patrimoine et les formes de sa négation ou de sa valorisation.
Marseille, ville à l’identité paradoxale cultivant son ouverture sur le large méditerranéen, puisant dans son passé cosmopolite des valeurs intégratives du « vivre ensemble » mais aussi, et en même temps, ville en crise exprimant dans des formes exclusives une identité locale faite de crispation, de tensions et de frontières ethnicisées et symboliques.
 Les photo-graphiques qui s’ancrent dans un territoire, Belsunce, en restitue le quotidien ordinaire, les hommes « sans qualités » (cf. Musil) qui l’habitent, l’innervent de leurs passages, mouvements, haltes et de leurs épreuves de mobilité.
Un territoire en transformation au voisinage du périmètre « Euro-Méditerranée » qui a déjà emporté de son arasement l’îlot Bernard Dubois. C’est aussi un carrefour, la Porte d’Aix, entrée et sortie de la ville, espace du flux mécanique par excellence perverti par des pratiques, des usages de l’espace, des formes d’exposition et de visibilité dans l’espace public en dissonance avec l’ethos et les normes d’urbanité dominante. Des conflits d’usage qui confrontent des modes d’habiter de l’espace urbain différents aux projets d’ré-aménagement de cet espace et aux enjeux d’une autre visibilité, celle de l’image de la ville de Marseille, méditerranéenne, internationale.
Méditerranéité et internationalité à laquelle Belsunce participe de façon active mais souvent illégitimée et stigmatisée.
 C’est, donc, essentiellement l’ordinaire de ce territoire qui se trouve cristallisé en « grains de visages » dans ces images qui, par sa banalité et sa routine sociale, devient invisible.
Photo-graphiques aspire à rompre cette proximité aveuglante de ces figures et de ces paysages urbains pour les exposer au regard en guise de questionnements et de mise à distance vis-à-vis de l’ordre du visible et de la manière dont on le regarde ou ne le regarde pas.

 



Cette exposition a été réalisée dans le cadre de la participation de l'Association d'anthropologie méditerranéenne au programme :






Voix méditerranéennes - Mediterranean Voices

Med-VoicesHistoire orale et pratiques culturelles dans les villes méditerranéennes Oral History and Cultural Practice in Mediterranean Cities - Programme européen Euromed heritage II

 Site : http://www.med-voices.org

 Voix Méditerranéennes (Mediterranean Voices) est un vaste projet de recherche et une initiative de partenariat entre la Metropolitan University de Londres et plusieurs institutions du bassin de la Méditerranée.

Le projet comprend une série d’études sur les formes de cohabitation dans les cités méditerranéennes. Il recueille et enregistre les histoires et les mémoires des habitants des villes d’Alexandrie, Ancône, Beyrouth, Bethléem, Chania, Palma-Ciutat de Mallorca, Grenade, Istanbul, Las Palmas de Gran Canaria, Marseille, Nicosie-Nord, Nicosie-Sud et Valletta.

Ce matériau disponible en plusieurs langues constitue une base de données multimédia et interactive consultable sur le site web du projet : http://www.med-voices.org.

Les récits recueillis, les photographies et les vidéos s’organisent en diverses thématiques : individus, vivre ensemble, travailler, pratiques religieuses, espaces, culture matérielle, loisirs…

 Grâce aux enquêtes ethnographiques et la collaboration avec des associations locales, le projet Voix Méditerranéennes explore les interactions sociales et les pratiques culturelles du quotidien afin de définir l’esprit et les caractéristiques des quartiers urbains de la Méditerranée.

Dans cette perspective, le projet essaie de contrebalancer l’emphase habituelle donnée au patrimoine monumentale et de créer un espace pour l’expression de voix rarement entendues qui sont souvent absentes ou effacées dans le contexte monumental du patrimoine culturel urbain.

 Brochure

Si votre navigateur n'affiche pas le fichier PDF, cliquer ici.

© Adam ~ 2009